Le Kyu-Ba-no-Michi devient le ou Bushidô moderne.

Print
There are no translations available.

Quand histoire et légende se confondent

Le Kyu-Ba-no-Michi devient le ou Bushidô moderne.

Toutefois, la tradition Takéda n'aurait pas été perdue. En effet, malgré la défaite du clan Takéda et le suicide de son chef, elle aurait survécu par le biais de certains de ses généraux ou de ses guerriers.

La légende rapporte également qu'un membre de la famille Takéda, Takéda Kunitsugu (non confirmé par l'histoire officielle du Japon), se serait réfugié dans le Han d'Aizu, alors sous l'autorité du seigneur Hidetada, le 3e fils du Shogun Tokugawa, dont la mère était née dans la famille Saigo, et y aurait fondé la lignée Takéda d'Aïzu.

Au sein de ce clan, la famille Saigo, principal vassal du Han, aurait conservé et transmis des techniques martiales de la self défense des Daimyo du Han dénommées " Goshikinai " ou " Oshiki Uchi ".

Du Bushidô au Budô